Tous nos conseils sur la fenêtre

Changer de fenêtres, c’est améliorer le confort de votre maison et revoir les ouvertures sous un éclairage pratique et décoratif. 
Performances thermiques et acoustiques, sécurité, style, budget...
Le réseau des Partenaires Certifiés Janneau vous donne les clés de ce qu'il faut savoir avant d'investir dans de nouvelles fenêtres.

Les matériaux : bois, PVC, alu

Le PVC et le bois sont les champions de l’isolation thermique et le PVC reste économiquement très avantageux et sans aucun entretien, d’où son succès. Le bois demande à être entretenu régulièrement, mais question « noblesse » esthétique, il a une longueur d’avance. L’aluminium gagne du terrain car il permet des montants beaucoup plus fins et donc une meilleure transmission de la luminosité ainsi que des châssis très design qui sont plus discrets. Si vous optez pour l’aluminium, prenez impérativement une fenêtre à rupture de pont thermique. Les progrès techniques minimisent le risque de se tromper dans le choix du matériau. Intervient toutefois le style de la façade et du décor intérieur. 

 

  • Le bois s’adapte le plus facilement à tous les styles. C’est lui que l’on privilégie dans le bâti ancien et d’importants progrès en ont fait un produit performant. Les traitements hydrofuges, fongicides et insecticides lors de la fabrication des fenêtres et portes lui garantissent durabilité et stabilité.
  • L’aluminium autorise les profilés les plus fins du marché. La fenêtre en aluminium est celle qui offre la plus grande surface vitrée (ou « clair de vitrage »). Robuste et rigide à souhait, ce métal supporte de grandes et lourdes vitres, ce qui favorise son utilisation en grandes baies ou portes-fenêtres coulissantes ou à galandage. Facile d’entretien, il offre une bonne isolation thermique et se décline dans une grande variété de couleurs et d’aspects et de formes. La bicoloration a le vent en poupe.
  • Le PVC isolant, solide, imputrescible et inaltérable, est plébiscité en rénovation et son entretien est minimum : graissage des quincailleries et nettoyage. Le plus souvent blanc, beige, ivoire, il peut aussi jouer la couleur avec des solutions de plaxage très esthétiques et durables. Il présente des imitations bois réussies et la bicoloration se développe. Les petits bois ou les croisillons sont souvent intégrés dans la lame d’air du double vitrage pour créer l’illusion de petits carreaux sans compliquer le nettoyage.

Les types d’ouverture

L’équipement de toutes les ouvertures, de la plus régulière à la plus insolite, permet de personnaliser son habitat. Galbées, cintrées, droites, les fenêtres arborent mille et une formes afin de s’harmoniser avec le style architectural de votre maison ou de lui apporter une touche de fantaisie. Autant de possibilités qui donnent du caractère à la façade et offrent des agencements pratiques et esthétiques.
 

Les différents types d’ouverture d’une fenêtre présentent des qualités pratiques afin de ventiler les pièces, de s’intégrer à la place disponible (encombrement des vantaux) et à la décoration des lieux.

  • À la française. S’ils dégagent totalement la baie, les vantaux empiètent par contre sur l’espace habitable. Dans certaines configurations, ce type d’ouverture peut se révéler peu pratique et encombrant.
  • À soufflet. Dite aussi « à abattant ». Le vantail s’ouvre vers l’intérieur par rotation autour d’un axe horizontal situé en partie basse (utile dans une petite pièce ou face à un plan de travail). Ce type d’ouverture convient bien aux impostes.
  • Oscillo-battante. À double sens d’ouverture (à la française et à soufflet), cette fenêtre est idéale pour ventiler les pièces humides (cuisine, salle de bains…) en toute sécurité, par l’entrebâillement du vantail.
  • Coulissante. Son avantage est de ne pas empiéter sur l’espace intérieur. La surface vitrée offre souvent une vue panoramique. L’ouverture n’est totale que si elle est à galandage : les vantaux disparaissent à l’intérieur des murs via une cloison rapportée.
  • À guillotine. Plus anecdotique en France, elle fait appel à deux vantaux coulissant verticalement en dégageant l’espace intérieur et en offrant une bonne ventilation. Elle représente la fenêtre anglo-saxonne par excellence !

Les types de pose

La pose varie en fonction de la typologie de votre projet : neuf ou rénovation. 

Il existe deux types de renovation de fenêtres :

 

  • La pose avec conservation des dormants existants : on garde l’ancien cadre (ou « dormant »), et l'on pose une nouvelle fenêtre fixée sur le dormant.
  • La dépose totale : si le dormant est trop abîmé, on doit le changer. En passant par un artisan certifié RGE, vous bénéficiez de la TVA à 5,5 % sur la main d'œuvre et la fenêtre  et surtout du CITE avec un crédit d'impôt de 30 % sur les fenêtres et portes.
collection-fenetre-pvc-antalis

Le vitrage

Économies et nouvelle réglementation thermique oblige, ce qui était standard il y a peu est aujourd’hui abandonné au profit d’une isolation renforcée. Quand on sait que 10 à 15 % des déperditions de chaleur passe par les fenêtres, on peut se faire du souci pour sa facture de chauffage. C’est pourquoi, le choix du vitrage est important.

 

4 objectifs principaux :

  • L'isolation thermique
  • L'isolation acoustique
  • La sécurité
  • Le confort et la déco avec différentes options supplémentaires : vitrage autonettoyant, opacifiant...

 

Pour une meilleure isolation thermique et acoustique et une plus grande sécurité, les vitrages varient de la façon suivante :

  • Simple, double, triple vitrage
  • L'épaisseur de chaque vitre
  • L'espace entre les vitres
  • Des revêtements spéciaux à l'intérieur des vitres 
  • Le vitrage lui-même (vitrage feuilleté) : une vitre est faite de plusieurs feuilles de verre, retardateur d’effraction.

Options et finitions

L’esthétique est également liée à la couleur ou à l’essence de bois choisie, ainsi qu’aux accessoires. Par exemple, les paumelles peuvent être en laiton pour un style à l’ancienne, voire même invisibles pour un aspect épuré. Pour donner un charme particulier à vos nouvelles fenêtres, rien ne vous empêche de miser sur des crémones apparentes décoratives. Un aspect petits carreaux peut être rendu par des croisillons fixés sur la vitre intérieure, ce sont les petits bois. Ils peuvent être amovibles pour faciliter l’entretien du verre avec un cadre rapporté pour la gamme Bois, ou encore placés à l’intérieur du double vitrage. Là encore, les finitions sont variées. Laissez libre court à votre inspiration.

 

La sécurité est un point clé dans le choix de vos fenêtres. Sachez qu'une tentative d'effraction dure en moyenne 3 minutes. Les cambrioleurs tentent souvent de passer par la fenêtre. 

 

Les 3 éléments importants pour garantir la sécurité d'une fenêtre sont :

  • Le vitrage
  • La quincaillerie (vis, verrous, crémones, gâches...)
  • Les volets.

 

La résistance de la structure d'une fenêtre varie de 3 minutes à 20 minutes selon la qualité de la quincaillerie. La résistance du vitrage elle varie en fonction du type de vitrage choisi :

  • Simple et double vitrage : immédiat
  • Double vitrage feuilleté : 3 minutes 
  • Double vitrage retardataire d'effraction : 6 minutes.

Une question ?

Posez votre question, nous vous répondons dans les 24h.

Close the dialog